Contact

Mairie de Mezel

88 Rue Guyot Dessaigne

63115 Mezel

logo-arobase

 

Horaires d'ouverture

Lundi : 09h00 - 12h00  13h30 - 18h30

Mardi : 09h00 - 12h00

Mercredi : 09h00 - 12h00  13h30 - 18h30

Jeudi : 09h00 - 12h00

Vendredi : 09h00 - 12h00  13h30 - 16h30

 

logotel

 

 04 73 83 11 07

 

   

  Un rucher participant à un programme européen dans le verger du Puy de Mur.
Pendant l'automne 2015, l'Espace Naturel Sensible d'Initiative Locale du Puy de Mur a vu la création d'un verger conservatoire à vocation pédagogique et éducative au lieu-dit « Les Muses » à Mezel. Pour accompagner ce projet vecteur de biodiversité, David Biron, chercheur au CNRS représentant le laboratoire de Microorganismes Génome Environnement de l’Université d'Auvergne Blaise Pascal propose dans le cadre des actions de Mur Es Allier d'installer des ruches dans le verger.
Une dizaine d'apiculteurs de Mezel et des environs ont assisté à la réunion de présentation du projet par David Biron le 23 mars à Mezel : ces derniers intéressés par le projet installeront quelques ruches personnelles auxquelles viendront s'ajouter trois ruches mises en place par la communauté de communes de Mur es Allier.
L'installation d'un rucher sur le Puy de Mur a plusieurs atouts :
*la formation des apiculteurs (informer sur l'avantage des abeilles locales et le maintien des lignées adaptées à nos conditions régionales, contrer les pertes de colonies )
*une épidémiosurveillance des colonies d'abeilles par des scientifiques (réduction du risque d’introduction de pathogènes)
*une aide apportée aux nouveaux apiculteurs dans notre secteur.
La mise en place du rucher nécessite l'acceptation du cahier des charges :
*contrôle préalable du génome des colonies d'abeilles introduites
*pas de division, ni d'élevage
*pas de nourrissement stimulatif.
Cette proposition au long cours rejoint un vaste programme européen (avec un financement sur trois ans) dédié à l'apiculture durable et à la préservation de l'abeille noire. Le projet Beehope, soutenant le programme, réunit des partenaires universitaires espagnols, portugais, le laboratoire Évolution génome comportement et écologie de Gif-sur-Yvette, le centre d’études biologique de Chizé (CNRS), le centre Inra Poitou-Charentes et les partenaires auvergnats dont le lycée agricole des Combrailles à Saint-Gervais-d’Auvergne où un rucher a déjà été installé.
Le but du projet Beehope est aussi de créer une dynamique entre les citoyens, les scolaires, les apiculteurs et les scientifiques.

Images de Mezel
Image Detail

Les derniers articles par email


muresallier